La carte des charcuteries

La France abrite plus de 450 spécialités de charcuteries, en voici quelques unes par grandes familles :

L’étiquetage alimentaire en toute simplicité !

Valeurs nutritionnelles, lieu de fabrication, conseils de conservation, etc. Les consommateurs souhaitent s’informer. Voici quelques astuces pour mieux s’y retrouver.

Sur les emballages figurent obligatoirement, les renseignements suivants

1. La liste des ingrédients

  • Ils sont énumérés dans l’ordre pondéral décroissant de la recette.
  • La présence d’allergènes doit être obligatoirement indiquée.
  • Les additifs (substances ajoutées en petites quantités lors de la fabrication du produit pour accroître la durée de conservation, améliorer la texture, l’aspect, etc.) sont classés par catégorie et désignés par leur nom ou par leur numéro de code européen : lettre E (Europe) suivie de 3 chiffres.
  • La présence d’OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l’un des ingrédients doit être obligatoirement mentionnée.

2. La déclaration nutritionnelle : elle inclut a minima :

  • La valeur énergétique (en kJ et kcal)
  • La quantité de matières grasses et d’acides gras saturés (en g)
  • La quantité de glucides et de sucres (en g)
  • La quantité de protéines (en g)
  • La quantité de sel (en g)

3. Le mode d’emploi

  • Dates de consommation : elles indiquent la période pendant laquelle le produit conserve ses propriétés spécifiques.
  • Date de durabilité minimale anciennement date limite d’utilisation optimale (DLUO) : « A consommer de préférence avant le …» (jour, mois, année), ou
« A consommer de préférence avant n …» (mois, année) ou (année). Elle indique le délai au-delà duquel les qualités gustatives ou nutritionnelles du produit risquent de s’altérer.
  • Date limite de consommation (DLC) : « A consommer jusqu’au …» (jour, mois).
La DLC apparaît sur les denrées périssables (produits laitiers frais, viandes, poissons, œufs, légumes épluchés en sachets, etc.) dont la consommation au-delà de cette date présente un danger pour la santé.
  • Date de congélation : « Produit congelé le …» (jour, mois, année). Elle concerne les viandes congelées, les préparations de viandes congelées et les produits non transformés de la pêche congelés.

4. La dénomination de vente : Il s’agit du nom du produit. Lorsque le produit dispose d’une dénomination « fantaisie », la dénomination de vente, qui doit être la plus précise possible, peut être située au niveau de la liste des ingrédients.

5. Le poids net

6. Le pays d’origine ou lieu de provenance : il est obligatoire d’indiquer le pays d’origine ou le lieu de provenance d’une denrée alimentaire lorsque, en l’absence d’une telle information, le consommateur pourrait être induit en erreur quant au pays d’origine ou de provenance réel du produit.

Certains fabricants font parfois le choix de faire figurer sur les emballages des compléments d’information facultatifs :

La marque d’identification : cette marque ovale indique que l’établissement ayant fabriqué le produit est agréé par les services vétérinaires départementaux pour la transformation de denrées d’origine animale conformément aux règles d’hygiène communautaires.

Le point vert : le logo atteste que le fabricant participe au programme Eco-emballage, qui subventionne la collecte sélective et le tri de déchets d’emballage en vue du recyclage.

Les signes officiels de qualité : il existe des signes officiels de qualité, comme par exemple l’appellation d’origine protégée, l’agriculture biologique ou encore le label rouge. Les aliments qui en bénéficient répondent à un cahier des charges défini, dont le respect est contrôlé régulièrement par des organismes agréés.

Savoir-faire

découvrez l'excellence
des charcuteries françaises

En savoir plus
ENGAGEMENTS